Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 14:10

Les outils.

J’utilise personnellement beaucoup plus les couteaux à peindre et je réserve l’usage des pinceaux à la préparation de fonds ou à l’étirement de la peinture sur des grandes surfaces.

Comme précédemment, il me semble raisonnable de limiter les achats pour tester les outils qui vous conviennent le mieux et d’attendre de bien connaître vos besoins pour investir dans des produits spécialisés ou de qualités supérieures. Vous pouvez ainsi débuter avec :

- Un lot de 5 ou 6 couteaux à peindre avec manche en bois  (tailles petites à moyennes et de formes différentes).

- Deux grands couteaux type « Liquitex » 003 et 010.

 

Des pinceaux en soies de porc :

- Un pinceau à pointe rond de 10.
- Un pinceau langue de chat de 24.
- Deux pinceaux plats, type brosse de 30 et 50 mm.

En guise de palette vous pouvez récupérer des chutes de contreplaqué, des barquettes sèches en polystyrène expansé (celles utilisées pour la viande ou les légumes convient parfaitement). Il convient de changer de palette dès que le relief laissé par la peinture sèche devient gênante pour le mélange avec les couteaux.

Il vous faudra aussi des chiffons et du papier essuie-tout.

Le nettoyage des pinceaux et couteaux s’effectue d’abord à la térébenthine ou au white spirite, L'insidspensable savon à pinceauxpuis à l’eau et au savon de Marseille. Il existe des savon de Marseille spéciaux pour le nettoyage des pinceaux qui sont particulièrement efficaces.

 

Vous pouvez acheter votre matériel dans tout magasin spécialisé ou sur internet. Personnellement, vu mon éloignement de la ville, je commande souvent mes produit sur le site de : www.geant-beaux-arts.fr

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Initiation à la peinture
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 14:05

Une dizaine de couleurs sont largement suffisantes pour débuter. Pour affirmer votre personnalité artistique, il est essentiel que vous preniez le temps d’apprendre à composer avec les couleurs, d’identifier les associations qui expriment le mieux votre ressenti. Vous parviendrez plus aisément à obtenir les effets attendus en limitant votre palette de départ et en l’enrichissant progressivement en fonction de vos découvertes.

 

Je vous propose donc de débuter avec les matériaux suivants.

  • Deux tubes de jaune, deux rouges,  un brun, deux bleus de 60ml et un tube de blanc de 250ml. A partir de ces couleurs vous pourrez explorer les différents mélanges et obtenir déjà bien des nuances.

Vous pouvez aussi, selon votre sensibilité, enrichir votre palette d’une ou deux de vos couleurs préférées et donner ainsi, dès vos débuts, une note personnelle à vos peintures. Optez alors pour des tubes de 20ml afin de renouveler plus vite ces couleurs d’essai, et passez ensuite à des tubes de contenance supérieure dès que vous serez sûr(e)s de leur intérêt pour vous.

 

Il vous faudra aussi :

  • De l’huile de lin. Celle vendu au litre en grande surface ou en droguerie convient et est moins onéreuse que les flacons spécialisés.
  • De la térébenthine ou du white spirit (idem).
Repost 0
Published by Josse Annino - dans Initiation à la peinture
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 13:59

Que vous soyez un débutant complet ou en projet d’explorer une nouvelle technique de peinture, l’initiation à la peinture à l’huile ne s’improvise pas.


 Il existe plusieurs méthodes et celle que je vous propose n’est certes pas universelle. Bien au contraire, la démarche présentée ici est tout à fait singulière puisqu’elle n’est que le témoignage de mon expérience d’autodidacte.

Si j’ai pu bénéficier de l’accompagnement de peintres avertis pour débuter en aquarelle puis pour m’initier à la peinture à l’acrylique, j’ai du apprendre seule la technique de la peinture à l’huile.


Je vais donc tenter, à travers ces quelques lignes, de partager avec vous ma méthode pour peindre à l’huile. Bien entendu, celle-ci est étroitement liée à ma démarche artistique et ne peut probablement pas convenir pour la réalisation de tableaux plus réalistes. Cette méthode convient donc plus particulièrement aux personnes désireuses d’exprimer leur propre vision du monde et attirées par la peinture non figurative.

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Initiation à la peinture
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 14:23

Une petite fille a traversé l’atelier. Je crois qu’elle s’appelait Justine.

Elle m’a regardé peindre quelques minutes puis m’a demandé :

 - Qu’est-ce que tu peins ?

- C’est toi qui peux me le dire. Que vois-tu sur cette toile ?

- Rien.

- Regarde bien, tu dois bien voir quelque chose… »

Elle regarde longuement la toile et persiste.

- Non. Il y a juste des tâches de couleurs.

 

- Alors, c’est que mon tableau est raté.

Moi, je peins pour faire rêver les gens, pour qu’en regardant mes tableaux ils découvrent un univers dans lesquels ils se reconnaissent, ou reconnaissent des paysages familiers.

Si tu n’imagines rien en regardant cette peinture, cela signifie que je n’ai pas réussi à te faire rêver, je vais la refaire.


Mais alors la petite fille m’a dit :

« Là, il y a une montagne, même que derrière ces rochers c’est plein de chemins pour qu’on se promène de partout. Il y a un volcan aussi et la lave coule, elle tombe dans une cascade et ça transforme la terre tout autour. »
Repost 0
Published by Josse Annino - dans Entre vous et moi
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 14:01


Mars 2008

Notre collectif d'artistes organise la première exposition de "La Fenêtre" de la Maison de la Création. Nous décidons de jouer la carte du paradoxe et de prendre pour thème de cette manifestation inaugurale celui de "SéparationS".


Pour moi, la séparation est associée à la fois au renoncement et au renouveau. C'est le symbole même de la vie. Nous ne pouvons avancer, créer, grandir qu'en renoncant à ce qui a été pour nous tourner vers "l'à venir".

J’ai donc choisi, à  l’occasion de ces SéparationS, de renoncer à mes habitudes et de me lancer dans une nouvelle démarche artistique.


Depuis longtemps je sentais émerger le désir d’épurer mon geste, de rechercher comme le dit si bien Fabienne Verdier  "l’Unique trait de pinceau" .



« Huang Yuan m’a aussi enseigné à vivre les moindres gestes de la vie quotidienne, car c’est 

en eux que le peintre trouve son inspiration. Une réceptivité totale nous rend attentifs aux vibrations des choses, à la nuance de l’aube. Il m’a appris, en me levant, à sentir la petite brume matinale qui varie chaque jour. Elle éclaire un aspect de soi encore inexploré, un sentiment ignoré.

« On enrichit sa peinture en vivant pleinement l’humeur du jour, disait-il. Le peintre ne copie pas la nature, en même temps elle est sa révélation première ; il en restitue les traits, les états, l’ossature. Un brin d’herbe est source de connaissance. Il apprend la ligne drue, coupante, dense. La danse de l’oiseau en vol t’indique comment se déployer, prendre l’élan, piquer vers le sol. Il faut te nourrir des vies qui t’entourent. Elles provoquent des émotions et des perceptions de plus en plus riches et variées. Le peintre au cours de son  existence, se construit une banque de données psychiques à partir de sa connivence avec le monde. C’est ce qu’il restitue dans son trait. Un jour, de cette banque de données naîtra naturellement, un geste spontané, un acte créatif. »

Extrait de  La passagère du silence de Fabienne Verdier


 

Ces calligraphies, imprégnées de mes voyages au Japon et en Asie du sud-est, marquent ce passage entre mes dernières peintures à l’huile et mes premières calligraphies à l’encre de chine.

Ce n’est pas la figuration qui est en jeu ici, mais plutôt l’expression d’une forme de fusion entre le geste et la pensée.

Un instantané, une recherche de l’essentiel.

Peut-être parce que l’essentiel est toujours dans l’instant que l’on vit.




[i] « L’unique trait de pinceau », Fabienne Verdier, éditions Albin Michel

En haut  : "L'horizon suspendu" (Huile sur toile, vendu)

En dessous : "Elan" (Calligraphie 20 X 60)

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Calligraphies
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 23:21

Attente prometteuse  Huiles sur toile 50X100 - 

 

Comme une réminiscence de mes vagabondages à travers le monde, ma peinture se nourrit de rencontres, d’émotions et de contemplations...

 

Je ne cherche pas à interpréter la réalité, pas plus que je ne décide à l’avance de ce qui va advenir sur la toile. Je découvre, en les créant, de nouveaux univers que je tente de rendre habitables. Je saisis au vol une perspective, un mouvement, une lumière qui évoque un monde qui ne demande qu’à exister, un espace de rencontres, un monde où chaque être pourrait voyager et trouver sa place.

Eclats, ruptures et refuges se mêlent en d’imprévisibles compositions.

 

Équilibres fragiles qui se transforment et se reconstruisent perpétuellement en quête d’unité. Espace infini où se matérialisent les rêves, les paroles tues, et les gestes retenus.

 

 

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Peintures sous influences
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 22:45

Le passage obligé, c’est l’Autre. L’Autre sans lequel rien ne serait.

 

J’invite des personnes de mon entourage à matérialiser leur passage dans mon existence sur des toiles vierges. Larges applats ou fins tracés, traces blanches sur fond blanc, reliefs envahissants jusqu'à la provocation ou presque invisibles au premier regard, chaque trace me parle de son auteur. 

C'est sur ces toiles empruntent de la présence de l'Autre  que je composent ensuite,

Discrète ou omniprésente, chaque trace est fondatrice d’une nouvelle création.

Elle se transforme, s’affirme, se dégrade ou s’épanouit sous l’effet du pinceau. Parfois aussi elle se dissimule derrière les couleurs mais c’est sa présence, toujours, qui oriente mon geste.

Parce qu’elles imposent le respect de l’autre et me confrontent à l’imprévu, ces traces provoquent ou exacerbent ma sensibilité.

Elles sont autant de défis à construire encore et toujours de nouveaux univers insolites ou poétiques, à transformer le chaos initial en un espace où l’humanité se profile.


                                                                                                                  Sur la trace de Laurent 

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Sur la trace de l'Autre
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 18:41

 J’ai commencé à peindre, presque par hasard, au début des années 80 puis j'ai profité de l'enseignement  des peintres Régis Burckel de Tell, Jean-Joseph Desbrosses, et Stéphane Kovan qui m'ont successivement accueillie dans leur atelier.

 

 Pendant une dizaine d'années, je me suis exclusivement consacrée à l’aquarelle : natures mortes, paysages, portraits. C'est seulement après m'être approprié les techniques traditionnelles de l’école lyonnaise que je me suis essayée à des compositions non figuratives et à des techniques plus personnelles. C'est en travaillant l’aquarelle au couteau que j’ai découvert la richesse et la sensualité d’un travail plus en épaisseur.

Depuis 1990, je peins exclusivement des Huiles sur toiles. J’explore à l’infini, et toujours avec le même plaisir et le même étonnement le jeu de la matière et les effets de lumière.

Je m'initie aussi, depuis deux ans, à la calligraphie.

 

Ma démarche artistique est centrée sur la quête d’un équilibre dans mon rapport au monde et à l’Autre. Elle  évolue  autour  de deux orientations  que j'ai intitulées "Peintures sous influence" et "Sur la trace de l’autre". 

Chaque tableau est pour moi l'occasion de créer un nouvel univers, un espace de rêve, que j'offre en partage au regard de l'Autre. Lors des expositions, je suis toujours curieuse de faire connaissance avec les personnes qui sont touchées par mes mondes imaginaires. Certains visiteurs reconnaissent même parfois sur la toile un lieu qui leur est familier et que je ne connais pas ! Le voyage continue alors pour moi avec et à travers eux.

J'expose mes oeuvres dans la région lyonnaise, salons ou expositions personnelles,  et parfois, de façon plus exceptionelle, dans d'autres régions ou à l'étranger. 


Co-fondatrice de « La Maison de la Création » je fais également partie du collectif d’artistes à La Fenêtre" qui gère l’Artothèque de St Maurice sur Dargoire (69).  Pour 10 euros par mois, vous pouvez emprunter mes oeuvres et celles des autres artistes en vous rendant sur place,  au rond point de la Madeleine, à l'association, les vendredis entre 15h et 19h30 ou sur rendez-vous au 04 78 44 90 44 ou 06 87 14 11 88.

 

Si vous souhaitez être informé de mes prochaines expositions, merci de vous abonner à la news letters de ce blog.

Au plaisir de vous rencontrer un jour.

Josse Annino

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Entre vous et moi
commenter cet article

Presentation

  • Josse Annino
  • Artiste peintre. Ma démarche est centrée sur la quête d’un équilibre dans mon rapport au monde et à l’Autre. Elle  évolue  autour  de deux orientations   intitulées "Peintures sous influence" et "Sur la trace de l’autre".
  • Artiste peintre. Ma démarche est centrée sur la quête d’un équilibre dans mon rapport au monde et à l’Autre. Elle évolue autour de deux orientations intitulées "Peintures sous influence" et "Sur la trace de l’autre".

Acquerir Un Tableau