Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 19:25

Seul devant ma vie

Je me décide à entrer

Dans un tombeau vide
 

DEVANT MA VIE

Haïkus & Calligraphies

Vincent Massart

Josse Annino

PRINTEMPS DES POETES

 "micro galerie maxi talents" PATAT'ART Place du marché 69440 RIVERIE

Samedis 11 & 18 Mars 2017 de 14h à 18h  

Dimanches 12 & 19 de 11h à 18h

Repost 0
Published by Josse Annino
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 09:08

Samedi 25 et dimanche 26 avril 2015

Au boulodrome de St Didier sous Riverie

Exposition sur le thème

"Les joyaux de St Didier, Nature & Arbres fruitiers en liberté".

Repost 0
Published by Josse Annino
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 19:14
Rendez-vous à l'atelier

Samedi 11 octobre et dimanche 12 octobre, de 10h à 19h, mon atelier vous sera grand ouvert. Vous pourrez découvrir mes dernières toiles ainsi que les créations de Chantal MOULIN.

Si vous avez encore du temps, je pourrai vous indiquer les ateliers d'autres artistes des environs participants comme moi à cette manifestation de le MAPRA et de la région Rhône Alpes.

Pour plus d'infos :

josse.annino@wanadoo.fr

Repost 0
Published by Josse Annino
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 21:11

Le soleil et la lumière sont enfin avec nous ! S'ils se maintiennent jusqu'au 7 juillet, je vous invite alors à me rejoindre pour une journée atelier de plein air.DSCF7137.jpg

Vous apporter votre matériel (ou je vous le fournis pour un forfait de 30€) et votre pique-nique, vous vous installez dans un coin de verdure. L'inspiration et la bonne humeur ambiante feront le reste et en fin d'après-midi vous repartirez avec une oeuvre souvenir  (et pourquoi pas échanger la votre avec celle d'un autre participant...) de cette belle journée.


Débutants et artistes confirmés sont bienvenus.


Merci de vous inscrire par mail avant le 1° juillet : josse.annino@wanadoo.fr

Repost 0
Published by Josse Annino
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 08:39

Le week-end du 15 &16 juin 2013,

les RACONTARS sont de nouveau à l'honneur.

 

Pendant ces deux jours...

C'est vous qui déciderez de la valeur des tableaux et ferez une offre au prix qui vous semble juste.


Seule une mise à prix minimum, correspondant à l'investissement matériel, sera imposée mais vous seul attribuerez la valeur artisitique ajoutée.


Vos offres seront déposées dans une urne que nous ouvrirons ensemble le dimanche à 17h.


La personne ayant fait l'offre la plus haute, ou une offre unique, pourra acquérir le tableau et repartir avec !

 

Voici quelques unes des oeuvres qui seront soumises à votre appréciation...

 

  DSCF0539            DSCF0543             DSCF0542 

 

Série "D'or et d'argent"  100X40, mise à prix 80 € l'un

 

Irruption 80 X 100

"Irruption" 100X80, mise à prix 120 €

 

 

Peintures-sousN0014.jpg        Un monde tranquille-2 60 X 60        Un monde tranquille-3 60 X 60

 

Série "Horizons" 50X50, mise à prix 50 € l'un

 

Le beau brun

 

Diptyque "Le beau brun" 100X100, mise à prix 150€

 

Canicule-5 30 X 30        Canicule-3 30 X 30    Canicule-4 30 X 30

 

Série "Canicule" 30X30, mise à prix 30€ l'un

 

DSCF0537    DSCF0538   

 

Série "Fantasmagories" 80X40, mise à prix 60 € l'un

 

 

 

et bien d'autres tableaux colorés, tout petit, petit et grand formats à découvrir sur place.

 

Je vous attends sur place,


Galerie PaTaTr'ART

Village de RIVERIE (69440)


Samedi de 14h à 18h et dimanche à partir de 11h

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Expositions
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:08

invitation_fete_printemps2013.jpg

Retrouvez à cette occasion les artistes de notre collectif

et découvrez notre nouvelle exposition :

"Chemin faisant"

 

"la Madeleine" Ancienne mairie de St Maurice sur Dargoire (69440)

Repost 0
Published by Josse Annino
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 10:09

Le beau brunEEt pour toi ce sera quelle couleur ?


Sans hésitez je réponds : le BRUN.


Attention,  j’ai bien dit le brun, pas le marron. 

Je n’aime pas le marron, il est trop indéfinissable, trop porté par les ocres, les rouges et les bleus qui le compose.  Comme s’il ne pouvait exister  sans eux.

 

Tandis que le brun… Il se suffit à lui même. 

Et puis, j’avoue,  j’aime bien les beaux bruns !

Et les silhouettes brunes des arbres,  

qui résistent quand l’hiver balaie tout feuillage,

imposant leur présence insolente sous le manteau neigeux.

Et les silhouette brunes des arbres qui s’élancent dans le jungle au dessus de la canopée.

J’aime aussi la terre brune, généreuse et fertile.

Les bois flottés qui n’ont pas encore cédés à la grisaille.

Les corps bronzés qui parlent de l’été et de la vie au grand air.

Les ténèbres qui nous font voir la vie en brun.

J’aime le chocolat.

J’aime les châtaignes et les cèpes que l’on glane en automne dans les sous bois.

J’aime la bière brune. Enfin, surtout ses reflets mordorés car sinon je lui préfère le bordeaux.

 

J’aime aussi les embruns, mais là, c’est une autre histoire…

Sans brun ni brune.

Sans moi.

Sans toi.

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Expositions
commenter cet article
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 21:31
Bleu des îles.
Vague de blanc.
Ecume minérale.
L'exposition de Riverie a été l'occasion de présenter les tableaux initiant une nouvelle série de 'Peintures sous influence".

D'autres toiles sont en gestation...
A suivre.

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Peintures sous influences
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 14:13

Je prends tout le temps nécessaire pour bien m’installer, préparer mon matériel, veiller à avoir tout ce dont j’aurai besoin sous la main. Ensuite, je m’assois et je me concentre pour procéder à une introspection.

Quel est le format qui à cet instant m’attire le plus ?

Quelle est la palette de couleurs qui est le plus en correspondance avec mon état d’esprit du moment ?

Je fais confiance à mon instinct et ensuite j’interroge mon choix.

Pourquoi un carré plutôt qu’un format paysage ou une marine ? 

Pourquoi ces tons de bruns et bleus ?

L’espace  et les couleurs induisent  des compositions différentes et j’essaie de cerner ce que je veux exprimer à travers mon choix : l’équilibre ? Le tumulte ? la sérénité ? L’incertitude ? Le mystère ? 

La plupart du temps je suis incapable de répondre à ces questions. Pourtant je sais que le simple fait de me les poser contribue déjà, de façon plus ou moins consciente, à structurer le tableau à venir.


Tout en me laissant porter par cette phase d’introspection, je prépare ma palette. D’abord le blanc, car le blanc est à la base de ma palette. Utilisé seul ou teinté d’une autre couleur,  il constitue ma réserve de lumière. Il doit être d’une consistance onctueuse et je le travaille donc longuement en lui ajoutant de l’huile de lin.

Je prépare ensuite le coin des couleurs du jour en les dissociant les unes des autres.  Chacune d’entre elles sera également travailler à l’huile de lin puis mélangée en partie au blanc et à une ou deux autres couleurs de la palette.  Au final ma palette est constituée d’un maximun de six à huit couleurs que je mélange entre elles et avec le blanc.


Il me faut souvent une heure, parfois plus, pour effectuer toute cette préparation. Puis viens le moment de commencer le tableau. La toile est devant moi, posée à plat sur la table.

Nouvelles questions auxquelles je réponds toujours de façon intuitive : est ce que je privilégie l’épaisseur ou la fluidité ? D’où viendra la lumière ? Du centre de la toile ou d’un de ses bords et si oui, lequel ?


En fonction des réponses je commence au couteau, en déposant d’un geste franc une épaisse couche de pâte sur la toile ou je verse d’abord sur la toile une bonne rasade de white spirite que j’étale à la main. De toute façon le jeu du liquide et de la matière est toujours présent dans chacune de mes compositions !

 

C’est toujours avec un certain émerveillement que je découvre la première trace que je laisse sur la toile. Une fraction de seconde avant je ne savais rien de ce qui allait apparaître et soudain la couleur se diffuse, la matière se structure et commence à évoquer des univers improbables. C’est alors un travail d’écoute qui commence. Que me disent ces formes et ces couleurs ? Les réminiscences de mes voyages, des flashs répondent à ces premières traces et me guident dans la composition d’univers nouveaux.

Tout se passe alors très vite et l’essentiel du tableau nait en quelques minutes.

En revanche, le travail d’ajustement, pour mettre en valeur la composition naissante, pour introduire ici la lumière, là une certaine ambigüité, pour tracer un passage ou marquer une rupture, est beaucoup plus long. Parfois il faut laisser reposer le tableau, prendre de la distance pour le revoir avec un regard neuf et lui offrir enfin son aboutissement.

 

Peindre selon cette démarche est à la fois très exigeant et facile. Très exigeant car il faut se faire confiance, ne pas avoir peur de laisser advenir sur la toile quelque chose de soi que l’on ne maitrise pas vraiment. Il faut être convaincu d’avoir quelque chose à transmettre et avoir le désir de partager.


Peindre sans modèle et sans représentation figurative est un défi. La structure du tableau ne préexiste pas et il faut définir les règles au fur et à mesure que l’on avance.

Il ne faut pas non plus craindre les ratés !  Tous les essais ne débouchent pas sur une œuvre digne d’être offerte au regard de l’autre… Si le résultat ne vous paraît  pas satisfaisant, vous pouvez le reprendre ultérieurement, le transformer ou le détruire…  

C’est très facile car chacun est porteur d’une histoire et d’une expérience digne d’être partagée et qui ne demande qu’à prendre forme. Et puis quel plaisir de donner vie à un monde qui n’existe pas !

 

Vous n’avez rien à perdre, tout à gagner alors lancez-vous !

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Initiation à la peinture
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 14:12

Petits ou grands formats ? Il n’ya a pas de règle et il n’est pas forcément plus simple de débuter sur un petit format, au contraire. Faites vous donc plaisir en privilégiant les formats qui vous séduisent le plus et en variant d’une fois à l’autre.

Pour votre initiation, vous pouvez investir dans un lot de trois toiles. Les cartons entoilés en coton, moins onéreux, conviennent très bien pour les premiers essais et vous pourrez ensuite investir dans des châssis en coton. Les produits en lin sont plus couteux et relève d’un choix d’expert.

 

Le chevalet n’est pas indispensable pour débuter. Vous pouvez travailler à l’horizontal sur une table et vous essayer à la verticalité en rehaussant l’arrière de votre toile avec un objet volumineux… Si vous souhaitez faire de suite l’expérience de la peinture en plan vertical, choisissez un chevalet simple et stable.

 

L’installation d’un coin atelier

Attention, la peinture à l’huile est particulièrement salissante et l’utilisation de produit toxique comme le white spirit nécessite des précautions.

Il vous faut un espace aéré et facile d’entretien. Vous pouvez bien entendu protéger un coin de votre appartement par des cartons et des plastiques au sol et sur une table. Pensez à la proximité d’un point d’eau et préparer un bidon pour récupérer les produits toxiques.


Vous devez aussi anticiper sur le séchage de vos tableaux qui peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines selon l’épaisseur de vos couches de peintures. Prévoyez donc un espace de séchage disponible à long terme et hors de portée des animaux ou des petites mains curieuses !

Repost 0
Published by Josse Annino - dans Initiation à la peinture
commenter cet article

Presentation

  • Josse Annino
  • Artiste peintre. Ma démarche est centrée sur la quête d’un équilibre dans mon rapport au monde et à l’Autre. Elle  évolue  autour  de deux orientations   intitulées "Peintures sous influence" et "Sur la trace de l’autre".
  • Artiste peintre. Ma démarche est centrée sur la quête d’un équilibre dans mon rapport au monde et à l’Autre. Elle évolue autour de deux orientations intitulées "Peintures sous influence" et "Sur la trace de l’autre".

Acquerir Un Tableau